Cuenca et les conclusions équatoriennes.

Les Galápagos sont derrières nous et nous nous retrouvons à Guayaquil, retour encore une fois à la civilisation !

La deuxième ville de l’Equateur a une sale réputation, il se dit qu’on y vole, que l’insécurité est grande, qu’on attend les touristes à la sortie de l’aéroport, qu’on les fait monter dans de faux taxis pour les amener dans d’immenses hangars où on les torture en les mettant dans d’immenses casseroles avec du persil pour les manger avec du riz. J’exagère à peine sur les légendes urbaines qu’on lit, quoi qu’il en soit on ne veut pas tenter le diable. J’ai déjà voter Sarko donc ça suffit.

On passe les 3 jours suivants à Cuenca (4h de bus). C’est une très belle ville dont le centre historique est classé par l’UNESCO. On se balade dans le centre autour des bâtiments de style colonial.

p1050963

Un marché couvert très intéressant nous permet de nous restaurer autour d’un cochon grillé « le hornado » c’est très bon et pas cher !

ici tout est hallal
ici tout est hallal !

p1050948  img-20161014-wa0019

Massage et soins de beauté aux herbes fraiches
Massage et soins de beauté aux herbes fraiches
p1050962
Marché aux fleurs

Classée au patrimoine culturel de l’UNESCO (je sais je l’ai déjà dit mais j’ai bien aimé la ville et donc j’ai envie d’appuyer dessus), elle est donc très touristique mais on y trouve de très jolis endroits. Y passer quelques jours vaut la peine, s’y perdre dans les rues aux maisons de couleurs variées en cherchant de quoi manger ou boire est très agréable. Elle me rappelle Salento en Colombie. L’ambiance est propice à la balade urbaine, à la flânerie citadine, le contraire absolu de l’Amazonie et des Galápagos, mais j’aime bien aussi les villes. Comme le disait le générique d’Arnold et Willy « faut de tout pour faire un monde ».

De Cuenca, nous sommes allés au parc Naturel de El Cajas, c’est à 1 h de bus. Au refuge, on nous dit de prendre en photo le plan avec les différents parcours ! Tout est bien balisé, nous avons choisi la rando classique de 3 h (5h30 marqué sur les pancartes, ne vous y fiez pas !). Nous longeons la laguna Toreadora puis poursuivons sur un autre sentier Là, on se retrouve à 4000 m d’altitude dans un paysage complétement typique des Andes. Nous découvrons des lacs et des lagunes entourés d’une végétation surprenante à cette altitude. Herbes folles, étangs, forêt d’arbres de papier parsèment la randonnée. C’est exceptionnel. On profite de cette dernière étape équatorienne, le souffle coupé aussi bien par le paysage que par l’altitude. (le double de Fond Romeu, quand nous allons redescendre je vais courir plus vite que Benzema!!!).

p1060086 p1060085 p1060075

On voit même Serge et Bernard en liberté…pour ceux qui n’auraient pas compris je rajoute le nom de famille : Lama…mais honte à ceux qui n’avaient pas saisi ce mauvais jeu de mot!

Pour finir en beauté on fait une visite d’une fabrique de Panama…et oui comme son nom l’indique il n’est pas fabriqué au Panama mais ici, puis vendu dans le monde entier. Son nom Panama vient qu’il a été vendu en premier dans ce pays lors de la création du Canal de Panama. C’est une fabrication semi artisanale, un savoir faire ancestral (chercher l’erreur). Il y en a des centaines, Cécile craque et s’en offre un. Moi non, déjà que j’ai une tête de mafieux je ne veux pas aggraver mon cas, surtout qu’on a pas mal de frontière à passer.

p1050970

Vraiment nous sommes gâtés par l’Equateur qui nous a offert de superbes paysages différents : Amazonie, montagnes, Galapagos !!! Vu tout ce qu’il reste à visiter on se dit même qu’il faudra qu’on revienne pour voir le nord et les Andes, ainsi que la vallée des volcans !!! Nous partons ensuite pour le Chili, en espérant que ça continuera ainsi.

Pour plus de photo, c’est ici

Infos utiles sur Cuenca :

– El Cajas : le chauffeur s’arrête à 100 m du refuge. Allez sur le site El Cajas pour télécharger les différents parcours. Le soir reprendre le bus de l’autre côté de la route.

– Hotel La Cigale : bruyant le soir jusqu’à 23 h mais patio agréable et cadre magnifique

Et oui y en a qui bosse
Et oui y en a qui bosse

Nos conclusions à propos de l’Equateur intitulées : L’Equateur, plus beau que moi tu meurs….

Pour Léa,
  • J’ai trouvé les Equatoriens gentils mais quand même moins qu’en Colombie. Ils essaient de gratter un peu d’argent, et puis la vie coûte un peu plus cher car la monnaie est le dollar.
  • La nourriture est assez bonne mais toujours la même : riz, patates, poulet, viande, soupe midi & soir . On trouve encore des empenadas mais elles sont moins bonnes qu’en Colombie.
  • J’ai préféré les Galapagos, le paysage de l’île Isabella était magnifique avec la mer bleue vert dans laquelle on a vu des tortues de terre et des raies. J’ai vu des tortues de mer et pour la première fois j’ai nagé avec un phoque et touché une tortue de mer
  • L’Amazonie m’a bien plus, un peu compliqué pour y aller. J’ai adoré les couchers de soleil sur la lagune. Je pensais qu’il y allait avoir plein de bêtes mais ce n’était pas le cas. Merci à Mamée et Mémé qui nous ont permis de faire ce tour !
  • Je suis montée pour la première à 4800 m et j’étais fière de moi car dans la vallée de Corcora en Colombie à 2800 m j’avais eu mal à la tête.
  • Le wifi ne fonctionnait pas souvent bien dans les hotels.
 Pour Yoan :

Ce que j’ai préféré :

  • Le snorkeling aux Tuneles sur l’île Isabella aux Galapagos. Les animaux : tortues, iguanes, requins, hippocampes, otaries, oiseau à pattes bleues
  • Monter à 4864 m sur le Cotapaxi le volcan : c’était ma première fois et c’était fastoche.
  • Amazonie : tout était bien. J’ai vu des paresseux, des aras, toucans, des dauphins roses, des serpents, et 2 caimans
  • Les empanadas au fromage : trop bon !
  • La lagune de Quilotoa c’était beau et le marché de Siquisili d’animaux était marrant
  • Les glaces à l’italienne à Puerto Ayora à Santa Cruz

Ce que j’ai le moins aimé :

  • Le wifi ne marchait pas très bien dans les hotels, on ne pouvait pas jouer aux jeux sur la tablette
  • Le bateau au retour de l’île Isabella à Santa Cruz : trop de vagues, et l’eau me tombait dessus et j’avais mal à la tête
  • On est encore et toujours 24 h sur 24 tous ensemble

Ce qui m’a le plus marqué :

  • Quito : la ville fait 50 km de long
  • Les gens sont moins sympas que les colombiens
En ce qui concerne Yannice et Cécile :

ce que nous avons apprécié :

  • La diversité des paysages ainsi que leur beauté. Passer de 4500 m près du sommet d’un volcan à se faire fouetter le dos avec des orties par un chaman, puis nager avec des requins c’est quand même extraordinaire.
  • Les routes dignes des « routes de l’extrêmes » sur RMC découverte. Les paysages Andins magnifiques qui nous ont mis dans la peau d’Yves Montand dans le « salaire de la peur », TNT en moins heureusement.
  • Les animaux des îles galapagos et plus spécifiquement ceux qui vivent dans l’eau.
  • La quiétude et la sérénité de la forêt amazonienne. Les lagunes et la végétation « je te soigne tout avec des racines ».

Ce que nous avons moins apprécié :

pas grand chose à vrai dire…allez le sentiment d’insécurité qui nous a été transmis par les propriétaires des hôtels essentiellement, par le guide du routard aussi dans ses pages introductives qui vous donnent l’impression que vous allez visiter l’Afghanistan. Je ne me suis jamais senti en insécurité.

Les équatoriens sont quand même moins sympas que les colombiens même si je suis moins catégorique que ma première impression de mes premiers jours à Quito et surtout cet empaffé de taxi au Galapagos qui se la joue business man new yorkais.

Le dernier point ennuyant c’est leur économie dollarisée qui conduit in fine à ce que les gens raisonnent comme cet énergumène de taxi galaposien (espèce endémique là aussi malheureusement). Mais comment leur en vouloir, ils font juste la même chose que nous : essayer de gagner le plus possible!!! Un jour pigeon, un autre chasseur comme disait Hemingway (Ou Emile Couai, je sais plus).

Maintenant direction Chili!!!!

3 réflexions au sujet de « Cuenca et les conclusions équatoriennes. »

  1. Toujours aussi fabuleux de lire vos articles, on est complètement fan !!!!
    Bravo… continuez à nous faire rêver….
    Gros bisous à vous quatre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *