Thaïlande : Chiang Maï, Thaton, Parc Ko Yai, Phang Nga, Koh Lanta, Ko Muk

Nous retournons en Thaïlande, par le même passage frontière avec la Birmanie qu’à l’aller: Mae Sot. On enchaîne parce que nous sommes des Stakhanovistes du voyage par un bus qui va nous emmener à Chang Mai. C’est au Nord Ouest de la Thaïlande à la limite du célèbre triangle d’Or où  la Birmanie et le Laos forment une frontière mythique mais par laquelle les touristes n’ont pas le droit de passer à pied.

Après un voyage de 6 heures nous arrivons à la gare routière de Chiang Maï, on loge au Junior House. Bon marché et correct il correspond à ce qu’on cherche, un hotel juste ce qu’il faut d’inconfort pour faire rentrer dans les linottes de nos enfants que les 5 étoiles ce n’est pas le quotidien des voyageurs, comme on peut le voir sur la photo ci dessus…

Cette ville est très touristique mais tellement sympa. Il faut loger à l’intérieur de la vieille ville. Des restos en tout genre offrent une variété culinaire intéressante.

Des animations permettent de passer le temps agréablement comme un marché de nuit gigantesque (évidemment très touristique), des marchés au sud de la vieille ville le week end, une quantité de petits bars hypers sympas avec des cocktails pas chers, des bars à jus de fruits excellents et healthy, bref une douceur de vivre qui vous fera aimer cette ville pleine de charme.

C’est la dolce vita thaïlandaise, on se prend avec Cécile pour Marcello Mastroianni et Anita Ekberg sur nos scooters, il ne manque plus que la Fontaine de Trévi….

Pour les drogués des temples, il y a le Wat Phra That Doi Suthep. Un très vieux temple avec toutes ses dorures qui se respectent et de très belles statues et stupas comme il se doit.

Nous sommes restés 3 jours à Chiang Mai mais nous aurions souhaité rester plus longtemps, ça vaut le coup surtout qu’il y a pas mal d’excursions à faire aux alentours et notamment la visite de refuge pour éléphants. Bon alors là vous pouvez tomber sur tout et n’importe quoi…c’est tellement touristique que certains refuges ne sont en fait que des cirques améliorés qui louent des éléphants pour divertir les touristes.

On en a choisi un qui soit disant comme son nom l’indiquait ‘rescue elephant family’ que les éléphants sont traités comme dans une famille…il me semble que les dresseurs étaient d’une autre famille que les éléphants dont ils avaient la garde…on ferme les yeux là dessus … les enfants avaient vraiment envie de les approcher. On a toutefois passé un moment agréable à donner à manger aux éléphants, à se baigner dans la boue avec eux…

On termine cette journée par une baignade dans une cascade où on peut s’amuser à faire quelques sauts

Enfin le dernier jour on se fait encore plaise, on prend des cours de cuisine. On nous emmène d’abord sur un marché pour nous montrer les produits puis après on passe dans une maison super sympa avec des woks dans tous les sens pour mettre en pratique nos talents de cuistots. On a droit à 5 plats qu’il faut manger ensuite…les kilos perdus en Amérique du Sud sont bien loin…

On décide ensuite le lendemain de partir pour Thaton qui est une toute petite ville à 4 heures de route étouffante dans un bus non climatisé.

On prévoit de rester une nuit sur place (le Garden Home Guest House, très bien pour le prix demandé) puis de faire un treck et de passer une nuit dans la jungle avec un guide dont on avait trouvé le nom sur un blog de tourmondiste : Renato. Pas celui de la cage au folle mais un thaïlandais super gentil et sympa qui a monté son petit business pas loin de Thaton (30 minutes de pick up assis à l’arrière comme des animaux!!!) pour l’organisation de treck dans la jungle alentour,  et nuitée dans des bungalows super sympas.

Sa guest house est Renato Bamboo House . On a été charmé par sa gentillesse. Le treck n’est vraiment pas difficile surtout qu’il marque beaucoup de pauses à vous expliquer toutes les merveilles que révèlent la nature environnante :

  • On découvre des espèces de bananier qui sont de véritables réservoirs à eau
  • Je vois pour la première fois de ma vie un fruit de la passion, moi qui pensait que ce n’était qu’un sirop de chez Teisseire non, non, ça existe vraiment
  • On voit des gens préparer des espèces de rats au barbecue
  • On machouille une herbe qu’on reconnaît comme un ingrédient de ce que chiquent les Birmans.

En plus nous piques niquons (on n’est pas encore assez intime avec Renato pour envisager seulement la moitié) en plein milieu de la jungle avec un de ses acolytes, un vrai festin de poulet et poisson grillés. Il nous montre comment fabriquer des verres et couverts en bambou avec une machette ! Un moment d’abandon et de « j’profites de la vie sans me prendre la tête » en plein milieu de nul part avec comme seul soucis de ne pas trouver un serpent venimeux dans le hamac qui nous attend pour la sieste.

Un superbe après midi achevé à coup de baignade dans la rivière, après avoir salué des travailleurs au milieu d’un champ de pastèque.

Vraiment là c’est le pied!!!

Le soir on se retrouve dans sa guest house, qu’il a lui même construit tout en bambou, c’est tout mignon. On mange jusqu’à satiété, c’est la cuisine de sa femme on adore.

Le lendemain on fait en voiture une visite d’une cascade et d’un temple qui se trouve sur la colline qui surplombe Thaton. C’est moins intéressant que la veille, surtout que l’eau est particulièrement froide!!

On passe une nouvelle nuit au Garden Home Guest House. Puis le lendemain nous partons pour Chiang Rai en bateau car nous avions lu que la descente en bateau de la rivière Kok de Thaton était très sympa. Alors c’est sympa mais ce n’est pas non plus la descente des gorges du Tarn, c’est moins escarpé et tortueux. On fait une halte pour prendre un Anaconda autour du cou, on le sait c’est pas top mais bon faut bien aussi jouer les touristes!!

A Chiang Rai on loge dans un superbe Hotel tout neuf et pas cher du tout : The Garage. Très belle déco et un personnel plus que gentil et charmant!!!! On recommande à fond, le seul problème c’est qu’il est un peu en dehors de la ville. Malgré tout on prend un Tuk Tuk le soir pour aller au centre ville où un marché de nuit très sympa permet de passer une agréable soirée.

Retour ensuite à Chiang Mai pour prendre de nouveau un train de nuit : on est fan!!!

direction Bangkok où on fera un stop pour visiter un des plus beaux parcs naturels de Thaïlande : le Parc Khao Yai.

On loge au pied de la montagne qui abrite le parc  dans une ville accessible par train de Bangkok (on s’est tapé un train de nuit plus 4 heures de train dans la foulée…après ça on pourra pas dire qu’on n’est pas des bourlingueurs) c’est la petite bourgade de Pak Chong. On loge chez un Hollandais qui a tout compris  : il a quitté son plat pays qui est le sien et s’en est allé trouvé une nouvelle patrie, femme et enfants en Thaïlande. Sa guest house est très sympa http://www.bobbysjungletourkhaoyai.com/. L’avantage c’est qu’il organise des tours pour le Parc. Le guide est très sympa et parle un anglais parfait.

Le parc se trouve en haut d’une montagne qui culmine à plus de 1000 m d’altitude et c’est une pure merveille de la nature. Jungle, animaux de toutes sortes pullulent dans une végétation dense. On aura vu de superbes toucans, un merveilleux serpent vert qui donnait autant confiance qu’un vendeur de voiture d’occasion, des biches aussi dociles que des fonctionnaires en vacances, des singes à foison, et le clou du spectacle un des derniers crocodiles thaïlandais qui se prélassait sur le bord d’une rivière. Le même crocodile qui avait croqué au mois de janvier la jambe d’une française qui tentait un selfie un peu trop risqué!!! On aura juste manqué les éléphants sauvages…on se rattrapera en Afrique du Sud!!! On recommande la ballade.

Nous partons le lendemain pour Bangkok, direction l’aéroport et on embarque avec Nokair pour le Sud car on a encore les boules du déluge vécu un mois auparavant. Nokair est une compagnie low cost qui permet de prendre des billets vraiment pas chers pour le sud de la Thaïlande, c’est aussi bien qu’Easy Jet et tout comme cette compagnie si vous oubliez de prendre des bagages en plus lors de la réservation, ça vous coûte un bras, une jambe et une partie de la tête lorsqu’on vous dit à l’aéroport que vous n’avez pas pris l’option bagage en soute!!! c’est ce qui nous est arrivé, ça coûte tellement cher que comme dit Yoyo « à cause de cette boulette on ne va pas manger pendant 10 jours ».

Au final nous arrivons à notre première destination du sud Phang Nga. On a voulu aller là bas car n’ayant pas le temps de visiter toute la péninsule du Sud Est asiatique, nous n’irons pas finalement sur la baie d’Along au Vietnam. Phang Nga c’est un peu la baie d’Along de la Thaïlande. On dort au Thaweesuk Hotel, correct à 25 € la chambre. On réserve donc un bateau le lendemain avec le proprio de l’hotel pour faire une excursion toute la journée autour des îles de la baie. On partage le bateau avec 6 autres personnes pour ne pas payer trop cher. On commence la journée par visiter l’île de James Bond. C’est là qu’a été tournée une scène mythique de « l’homme au pistolet d’or ». Après Rio on retrouve donc un lieu de tournage, on est poursuivi par Roger Moore…

On comprends aussi pourquoi on surnomme cet endroit la baie d’Along de la Thaïlande avec des merveilleuses formations karstiques … comme cela vous aurez vous aussi appris un mot nouveau. C’est le nom donné à ces rochers qui sortent de l’eau.

On se baigne dans une île quasi déserte avec une eau à 28°C pour ensuite déjeuner sur une autre île avec pique nique inclus dans l’excursion. Les plages sont magnifiques comme on en rêve lorsqu’on imagine la Thaïlande, sable blanc, eau transparente, chaude comme dans un sauna…le pied…

On visite une grotte dans laquelle en France on ne pourrait plus mettre les pieds pour raison de sécurité et aussi pour éviter de tout saccager…ici pas de soucis sans casque et en tong on fait le tour de la grotte.

Eviter de faire l’excursion en canoe qui est proposée dans le tour on se retrouve avec une centaine de canoe remplis de Russes abreuvés de vodka, tout ce qu’on ne recherche pas pendant notre voyage.

On passe aussi au travers d’un tout petit passage pour arriver sur une île avec à l’intérieur une lagune…tout juste magnifique!

On finit par la visite d’un village sur pilotis, il y a tout pour ravir le touriste, des magasins, des restaurants. Mais en sortant un peu des chemins euh pontons plutôt battus, on découvre la réalité de ces gens qui vivent très chichement et qui ont finis par bâtir une mosquée et un terrain de foot flottant!!! à voir!

Après 2 jours direction notre première île sur les 2 que nous allons faire : la mythique Koh Lanta. Oui celle du jeu. Alors on a appris en fait que l’émission s’était tournée sur une petite île à coté. On dort au Siam Lanta Resort, tout simplement un des meilleurs hotels qu’on ait fait : superbes bungalows quasiment neufs, piscine, et surtout des gérants d’une gentillesse presque gênante quand on sait comme nous recevons les gens en France. Prêt à tout pour vous satisfaire, le gérant va au delà de ce qu’on peut imaginer.

L’île est remplie dans la partie sud de superbes plages grandes et de sable blanc, comme on les voit sur les cartes postales. Comme d’habitude on loue des scooters pour en visiter quelques unes et plus vous allez au sud moins elles sont fréquentées et plus on prend notre pied.

Léa fait de longues séances de gym sous un soleil d’osmium (ceux qui nous lisent habituellement comprendront), les fins de journée nous offrent des couchers splendides, moi je prends masque et tuba pour m’éclater à observer la vie sous marine, Cécile admire et se prélasse sur la plage pendant que Yoan râle, c’est la chose qu’il sait le mieux faire.