Archives de catégorie : Par Pays

destination

La Birmanie ou le Myanmar : Sur la route de Mandalay, Hsipaw et du lac Inlé

On adore la Birmanie on va donc en explorer une autre partie renommée de ce pays, le nord est.

On commence par Mandalay qui est la seconde ville Birmane. Elle est à 4 heures de route de Bagan qu’on fait dans un bus tout ce qu’il y a de plus local, au fond juste au dessus des roues histoire de gouter le confort des bus Birmans… ça saute bien et évidemment on ne peut pas baisser les sièges !

On loge au Golden Dream Hotel. Très correct aussi pour le prix demandé. On nous avait bassiné avec la qualité des hotels Birmans. Les gens qu’on avait croisé en Thaïlande qui avait visité le Myanmar et les blogs consultés nous avaient informé sur la qualité moyenne des hôtels. Pour l’instant ils répondent à nos critères de routards : pas trop chers, propres et même avec le Wifi pour contenter les petits (mais pour envoyer des photos c’est long très long, voir impossible !).

Au niveau de la nourriture on essaye de trouver des restaurants qui font de la cuisine thaï. Déjà que les enfants ont du mal avec cette dernière, car ça fait 2 mois qu’ils en mangent tous les jours, alors leur imposer la nourriture birmane préparée dans des boui boui plus sales que le plus sale des restos à Marseille ce serait se comporter comme des nouveaux Ténardiers, même s’ils le méritent on ne le fait pas !!

Continuer la lecture de La Birmanie ou le Myanmar : Sur la route de Mandalay, Hsipaw et du lac Inlé

Myanmar : La plage, Yenangyaung, Bagan

Après le déluge apocalyptique du Sud de la Thaïlande nous avons été énormément frustrés de notre séjour sur des plages de rêves que même Moïse n’arrivait pas à assécher, tellement frustrés que nous avons décidé de nous offrir quelques jours sur une plage. Nous décidons de partir en direction du golfe du Bengale sur une plage indiquée par un ami d’un copain (David Gauchez). Pour y aller c’est un peu galère mais bon on sait souffrir après 6 mois de voyage.

On prend un bus de Hpa An à Yangon la capitale (6 heures) où on est obligé de faire un stop pour prendre un bus de nuit direction la plage. Continuer la lecture de Myanmar : La plage, Yenangyaung, Bagan

Le Myanmar : Hpa An

On arrive à Hpa An après une superbe ballade en bateau avec comme dans un film la vie des birmans qui se déroule au bord du fleuve. 3 h de navigation à les voir pécher, se laver, laver le linge, extraire du sable…bref à vivre sur les bords de cette rivière qui langoureusement se traînasse comme nous d’ailleurs pour se jeter dans la mer en un delta immense.

On débarque comme il se doit au milieu des déchets.

On loge dans un hôtel très correct à un prix raisonnable le Galaxy Hotel. Sam la tenancière est extrêmement gentille tout comme son mari qui a lui adoré Yoan. J’ai bien essayé de le vendre mais le prix proposé était trop bas finalement.

On va dans un premier temps vu l’heure d’arrivée faire une balade sur une colline en face de Hpa An sur la rive opposée du fleuve. On prend un bateau et on monte une colline qui permet d’avoir une vue panoramique sur Hpa An et sa vallée qui est parsemée de formation rocheuse de type karstique comme celle que nous avions vu en Thaïlande. Le paysage est magnifique sous la lumière du soleil qui se couche. On assiste au coucher de soleil puis on redescend en vitesse car le dernier bateau à 6 h n’attend pas. Continuer la lecture de Le Myanmar : Hpa An

La Birmanie ou le Myanmar : Mawlamyine

Notre taxi nous laisse à la frontière qui se traverse en passant sur un pont au dessus de la rivière qui sépare la Thaïlande de la Birmanie. On effectue les formalités du côté thaï très rapidement. Du côté birman c’est un peu plus long mais tout se passe assez rapidement quand même lorsqu’on sait qu’il y a peu de temps encore il était assez compliqué de traverser cette frontière.

Alors commençons par parler un peu de la Birmanie. Ou plutôt ce que l’on sait de ce pays nous occidentaux gavés par nos médias si bien informés d’infos préchauffées . C’est une dictature qui gouverne un des pays les plus pauvres de l’Asie voir de la planète. Continuer la lecture de La Birmanie ou le Myanmar : Mawlamyine

Thaïlande à l’ouest que du nouveau : Kanchanaburi, Sukhotai

Nous partons loin du mauvais temps en direction de Bangkok. De là, nous prendrons le train pour Kanchanaburi. Pour rallier Bangkok nous prenons aussi un train mais de nuit.

C’est un voyage dans le passé avec un train rempli de couchettes de part et d’autres, les lits prennant la place des banquettes vers 19h/20h. Tout nous fait penser aux années 70 quand chez nous aussi le train de nuit était un moyen de transport fréquent bien avant que le transport aérien ne se démocratise avec les compagnies low cost. Aujourd’hui même les pauvres peuvent prendre l’avion mais à l’époque, justement les pauvres que nous étions, voyageaient en train couchette.

C’est un bond en arrière que nous effectuons dans ce train au charme suranné. On ressent une nostalgie du temps où tout allait moins vite et on s’endort, bercé par les mouvements, avec en bruit de fond le cliquetis des roues sur les rails. Nous voilà le temps d’une nuit comme des enfants appréciant un doux et long voyage. Continuer la lecture de Thaïlande à l’ouest que du nouveau : Kanchanaburi, Sukhotai

Thaïlande : Bangkok, Ao Nang et Kho Tao

Nous arrivons à Bangkok vers minuit. Le premier contraste que l’on sent est la température. On passe de la rigueur de l’hiver japonais à la chaleur moite de Bangkok, une des villes les plus chaudes du monde. On prend un taxi et déjà on se sent en Thaïlande, le mec refuse de mettre le taximètre et on sait qu’on s’est fait enfler. Bon on perd 100 Bath soit 3€ mais ce sera une constante en Thaïlande, faudra négocier les prix à fond. Sacré Thaï !!! Mais c’est de bonne guerre.

On loge dans un hotel des années 50 : l’Atlanta. Pas style des années 50, non non, vraiment des années 50. C’est sa marque de fabrique, c’était le  premier hotel avec piscine (si ce n’est pas pour faire plaisir à nos enfants adorés !) de Bangkok et il est resté tel quel. Les carrelages de l’époque, les sofas d’époque, dame à l’accueil de l’époque…oui plus veille que Jeanne Calmant. Il ne manque plus qu’Eddy Mitchell et on est dans le décor de la dernière séance. Continuer la lecture de Thaïlande : Bangkok, Ao Nang et Kho Tao

Kyoto : moderne et traditionnelle. Le Japon : coté insolite.

Nous avons opté pour le bus pour nos déplacements, on aurait pu prendre le Shinkansen leur TGV qui va à 850 km/h en traversant votre salon, mais pour des questions de coûts nous avons pris les bus de nuits, qui sont semblables à ceux qu’on avait pris en Amérique du Sud.

Nous avons choisi notre logement sur Airbnb au vu des photos et des équipements du logement : un appartement récent avec une kitchenette histoire que les enfants mangent un peu, car les soupes de nouilles avec des œufs fermentés pendant 150 ans ça ne les excitent pas trop… Continuer la lecture de Kyoto : moderne et traditionnelle. Le Japon : coté insolite.

Jigokudani : Un singe en hiver.

Après nos 5 premiers jours à Tokyo nous partons vers une destination qui nous a été suggérée par Yoan : Jigokudani. Ce n’est pas que Yoan connaisse parfaitement la géographie du Japon, pour lui chinois japonais ou coréens c’est comme Palestiniens et Israéliens, ça mange dans la même assiette. C’est plutôt qu’un jour il a vu dans un reportage à la télé sur des singes qui vivaient dans la montagne, et en hiver au lieu de se les peler dans la neige ils se baignent dans des sources d’eau chaude. Continuer la lecture de Jigokudani : Un singe en hiver.

Tokyo : Goldorak et les 7 samouraïs.

Nous arrivons au Japon à l’aéroport international de Tokyo, là c’est le choc ….pas de culture, ça on l’aura le lendemain mais de températures : on quitte Rio et ses 30°C on arrive à 0°C. Heureusement on avait prévu le coup et nous ne nous sommes pas retrouvés comme des migrants Irakiens à Calais, en Tong.

30 h d’avion avec stop à LA ça use ça use…les enfants

Ne parlant pas Japonais même sous la torture, nous avons quelques difficultés à nous repérer mais la gentillesse de nos hôtes et le désir de faire bonne figure nous fait arriver à bon port. Après un voyage de 30 h on est bien content d’arriver!!

Direction la gare la plus fréquentée du monde : Shinjuku avec son 1,23 milliard de voyageurs par an. Oui, oui pas 1,23 million par an de la Part Dieu…1,23 Milliard. Avec ce chiffre on va comprendre le gigantisme de la capitale nippone ni mauvaise.

On loge à côté de la gare et comme disait Nougaro, ‘dès l’aérogare j’ai senti le choc’, du monde, du monde, du monde…dans tous les sens. Mais pas comme à la gare du nord où on a peur de se trimbaler même à 14h. Là y’a du monde mais c’est organisé, propre, flot dans un sens pour ceux qui montent et bien dans l’autre sens pour ceux qui descendent. Y’a pas un pet de travers. C’est tout fluide. Continuer la lecture de Tokyo : Goldorak et les 7 samouraïs.

10 bons conseils pour réussir son tour du monde de Beauf

Après 6 mois de voyage nous avons assez d’expérience pour vous proposer 10 bons conseils pour réussir son tour du monde de Beauf.

Conseil n°1 :

Bien choisir sa destination. De bonnes destinations et c’est déjà 80% du tour du monde qui est réussi. On peut toujours baser son itinéraire sur la beauté des paysages ou la découverte de culture lointaine mais franchement pour ça il y a RMC découverte. Avec un abonnement à 12 € par mois à Orange vous pourrez visiter le monde entier sans vous faire chier avec tous les cons qui existent de par le monde, et croyez-moi des cons y’en a vraiment partout. Continuer la lecture de 10 bons conseils pour réussir son tour du monde de Beauf