l’Amazonie, voyage en terre inconnue.

Après les montagnes on s’offre un bout de rêve : une excursion de 4 jours au cœur de l’Amazonie Equatorienne. Nous allons dans la réserve Naturelle de Cuyabeno, c’est un parc national préservé des exploitations pétrolières, qui pullulent dans le coin. D’ailleurs sur la route nous voyons ce qui semble être un puit.

Nous logeons au bord d’une rivière au Dolphin rose Lodge. Oui c’est le coin des dauphins roses, rares dauphins d’eau douce. Nous les avons vu mais très furtivement, un peu comme un fonctionnaire à son poste de travail, faut être attentif pour les apercevoir.

Le voyage est assez long de Quito : bus de nuit de 7 h pour traverser les Andes et arriver à un village aussi joli qu’un allemand en grosses chaussettes en laine avec des birkenstock : Lago Agrio. De là 2 heures de minibus sous un déluge quasi-biblique genre ancien testament. Et clou du spectacle pour rejoindre le Lodge qui est niché comme vous l’aurez compris au sein de la Jungle équatoriale équatorienne, 2 heures de pirogue qui auraient dû être idyllique mais qui au final se révèleront presque dantesque à cause d’une pluie incessante. Continuer la lecture de l’Amazonie, voyage en terre inconnue.

Quito, la moitié du Monde !!!!

equateur

L’équateur pays particulier qui porte le nom même de cette ligne qui partage en 2 le monde. Nous sommes à Quito, ville immense de 2 millions d’habitants. Immense alors qu’il n’y a que 2 millions d’habitants. Il faut se référer au cours de Géo de Yoan du CNED pour comprendre : ces villes de pays en développement grandissent sans aucun plan d’urbanisation. Des maisons individuelles se construisent au gré des besoins de la population. Résultat Quito avec 2 M d’habitants fait plus de 50 Kms de long…Lyon Saint Etienne réunis…non ce n’est pas possible ! Quoi qu’il en soit Yoan voit de visu son cours de géographie. Nous visitons la ville qui disons-le de suite n’a rien de bien particulier, un centre historique toujours de type colonial espagnol, mais rien de remarquable, si ce n’est l’intérieur des églises. Continuer la lecture de Quito, la moitié du Monde !!!!

Conclusion Colombienne : allez y !

Nous quittons la Colombie un pays que nous avons tous adoré. Mais voici le point de vue de chacun d’entre nous.

Yoan :

Ce que j’ai préféré :

–          Le match de foot à Medellin

–          La descente en bouée de la rivière de San Cipriano. Et la plateforme sur les rails pour se rendre à ce village

–          Le jet ski à Playa Blanca

–          La balade à cheval

–          L’hamburger de Mariella à Cali

–          Les empenadas au fromage Continuer la lecture de Conclusion Colombienne : allez y !

Hey gringo il est bon mon café : il vient de Salento

Après Medellin nous prenons la direction de Salento (à côté de Naples !) qui est en plein dans la zone Cafetera (comme ça qui disent ici). Un petit aparté sur le voyage : on prend un mini bus express pour écourter au maximum ce voyage de 6h. Je crois qu’on est tombé sur Juan Carlos Montoya ou son cousin. Traversé de cols sur des routes défoncées à fond. A croire qu’il a dû faire un pari avec un ami pour mettre le moins de temps possible. Yoan n’apprécie pas du tout le style de conduite. Il est plutôt fan d’Alain Prost lui. Il y a laissé, le pauvre, son estomac, sa vésicule biliaire, son intestin grêle et le repas qu’il y avait dedans. D’ailleurs je lui répète de bien mâcher, non pas parce que c’est mieux pour la santé mais quand on vomit c’est désagréable de voir les gros morceaux. C’était dément. Continuer la lecture de Hey gringo il est bon mon café : il vient de Salento

Medellin : l’exemple à suivre

Medellin : l’exemple à suivre

Oui vous avez bien lu. Medellin (Medejin comme prononcent les Colombiens) est un exemple à suivre.

C’est à l’antipode de l’idée qu’on s’en fait en France.

Le cartel de la drogue et la guérilla urbaine permanente c’était vrai. Les 5000 morts par an par armes à feu c’était vrai aussi. Il suffit d’aller au Musée de la Mémoire pour s’en rendre compte (voir les photos et textes dans la galerie photos si vous voulez en savoir plus).

Puis un beau matin d’octobre 2002, l’opération Orion qui a eu lieu dans la Comuna 13, un des quartiers les plus dangereux de Medellin, a été le point de départ d’une transformation de cette ville tentaculaire. Cette opération c’est d’abord une répression forte de l’armée : une semaine de combat en pleine ville, entre l’armée et les différentes factions militaires liées au trafic de drogue. Durant cette terrible semaine les balles fusaient, de toutes parts des fusils mitrailleurs, une véritable guerre civile. Il y eu 13 morts selon la police et des centaines selon les syndicats comme on dirait chez nous. L’armée tirait sur tout le monde y compris les enfants. Continuer la lecture de Medellin : l’exemple à suivre

Caraïbe Colombienne : Carthagène et ses petites sœurs.

Nous prenons l’avion de Bogota à Barranquilla (avec VivaColombia c’est encore moins cher que le bus…) pour nous diriger à coté de Santa Marta où nous attend selon le Lonely Planet la plage superbe de Taganga.

Alors Barranquilla 4ème ville de la Colombie est la principale agglomération de la coté caraïbe de la Colombie. C’est le bordel le plus complet on met plus d’une heure en bus à sortir de la ville direction Santa Marta. Pratiquement 2 millions d’habitants y vivent mais le réseau routier est aussi développé qu’à Langogne en Lozère. Surtout qu’il pleut autant en 5 minutes qu’en 2 ans à Lyon. Vite Noé vient nous sauver. Continuer la lecture de Caraïbe Colombienne : Carthagène et ses petites sœurs.

C’est où la Colombie ? Suivez la ligne blanche

Autant écumer tous les a priori que nous avions de la Colombie (qui n’avait pas les mêmes me jette la première pierre) afin de les exumer une bonne fois pour toute :

–          CocaïneLand

–          FARC

–          Pablo Escobar

–          Para Militaire

–          Cartel de Medellin ; Cartel de Cali.

Mettez tout ça dans un shaker et dans notre esprit ça donnait un des pays les plus violents et les moins sûrs de la planète…autant aller au mas du taureau à Vaulx en Velin.

On remercie donc Florent de nous avoir convaincu d’aller en Colombie. Parce qu’on n’a pas été déçu…la cocaïne est vraiment bonne… Continuer la lecture de C’est où la Colombie ? Suivez la ligne blanche

Costa Rica, c’est fini. Et alors c’était comment?

Nous aurions pu choisir comme titre : Pura Vida ou vraie arnaque?

Ce titre aurait été peut être provocateur, la réponse est cependant évidente. Bien évidemment que le Costa Rica est une destination fantastique. Mais je nuance un peu et pour cela je vais reprendre mes cours de seconde : on va donc développer en thèse –antithèse et synthèse. (je vous rassure ce ne sera pas 8 pages doubles)

Continuer la lecture de Costa Rica, c’est fini. Et alors c’était comment?

Dernière semaine au C.R. : Monteverde, Golfito et la côte Pacifique centrale

Après ce tour dans la très belle et sauvage péninsule de Nicoya, nous continuons notre périple direction le côté Sud Pacifique avec une halte sur la partie sud du volcan Arenal : Monteverde.

Inutile de traduire Monteverde et d’expliquer pourquoi ça s’appelle comme ça. Une piste en mauvais état d’une 15aine de km permet d’y accéder, 4*4 indispensable même si les locaux eux y vont en Toyota Corolla des années 80. Continuer la lecture de Dernière semaine au C.R. : Monteverde, Golfito et la côte Pacifique centrale

La péninsule de Nicoya : les limbes du Pacifique

Après notre escapade dans la vallée centrale du costa rica nous nous dirigeons vers la péninsule de Nicoya et ses côtes donnant sur le pacifique.

Notre première étape est une plage sur laquelle pondent les tortues et c’est le plan qui nous a été donné pour les voir autre part qu’à l’usine de Tortuguero.

C’est l’agence tout costa rica qui nous a refilé le bon plan et nous a demandé de ne pas le divulguer, il suffit de leur demander au cas où vous voudriez vous y rendre. C’est du côté de Samara. L’endroit est carrément inaccessible, 20 kms de pistes avec des trous qui pourrait engloutir un éléphant, vive le 4×4. Continuer la lecture de La péninsule de Nicoya : les limbes du Pacifique

Et pourquoi pas, tenter un tour du monde.